Bio-méthanisation agricole et cogénération à Ochain (Clavier)

La concrétisation du projet d'un jeune agriculteur

Contexte

Le développement de l’éolien et du photovoltaïque en Wallonie, sources d’énergie intermittentes, réclame une source d’énergie constante pour équilibrer l’alimentation du réseau électrique. La bio-méthanisation agricole, en fonctionnant  8200 heures par an non-stop, répond à cet enjeu. 

Odoo text and image block
Odoo text and image block

En chiffres

La centrale de bio-méthanisation d'Ochain Énergie

  • fournit de l'électricité renouvelable à 1400 ménages grâce à un alternateur de 600 kW
  • produit l'équivalent de 500 000 litres de fuel grâce à l’eau chaude résiduelle du moteur
  • permet d'éviter l'émission de plus de 4 000 tonnes de CO2 chaque année, en évitant l'achat d'engrais dont la production émet de grande quantité de gaz à effet de serre (CO2 et N2O)
  • crée localement et durablement 7 emplois (directs et indirects)

Les travaux ont commencé en été 2016, la production d'électricité a démarré en mai 2017, et les installations ont été inaugurées le 29 septembre.

Revenus attendus pour Émissions Zéro à partir de 2020.

Plus d'infos sur Coopératives à la Carte > Ochain Energie

Dans la presse

A Ochain, du fumier comme or noir
(LaLibre.be, La Libre Inspire n°12, juillet 2017)

Dimanche 20 novembre, visite du chantier de biométhanisation d’Ochain
(SudInfo.be, Blog de Tinlot, 16 novembre 2016)

Clavier: le chantier biomasse démarre au home d’Ochain
(L'Avenir, édition Huy-Waremme, 15 octobre 2016)

Des déchets pour chauffer les infrastructures et maisons
(La Meuse, 20 août 2016)

Le château d'Ochain alimenté par... du fumier
(La Meuse Huy-Waremme, 20 août 2016)

Reportage RTBF

Dans l'émission "Quel temps !" à partir de 2'02

 
Odoo image and text block

Biométhanisation

C'est un processus naturel. Principe ?

Dégradation de la matière organique en milieu anaérobie (absence d’air, d’oxygène) par l’action combinée de plusieurs communautés de bactéries à une température maintenue à 37°c.

A l'issue de ce processus :

  • Production de biogaz dont le principal est le méthane (CH4) combustible non fossile pour la production d’électricité et de chaleur via un moteur de cogénération.

  • Production de digestat, fertilisant agricole de haute valeur.

Voir la thématique biométhanisation sur le site de Valbiom, association dont nous sommes membre.

Chantier en images (2016-2017)

Au début, il n'y avait rien.. (à part les panaches de fumées de la centrale nucléaire de Tihange)